Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mdr Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  Francis Bourgogne le 9/11/2014, 09:15

Tribulations de 4 parapentistes en Espagne

Niché au pied d'une abrupte colline défigurée par l'implantation erratique d'immeubles hétéroclites El Pescador n'est pas un site de décollage mais un passage obligé.
D'ailleurs Didier insiste, tiraillé par une faim légitime que tout le monde ressent mais dont il est le seul à exprimer l'urgence, il n'est que 11 heures du matin, des nuées traînent encore sur les flancs de la dorsale formant la péninsule ibérique qui sépare le golfe du Lion à celui de Barcelone.
Une journée automnale frappée de douceur nous accueille, et comme des touristes Anglo-Saxons, nous nous installons à la terrasse du restaurant animée des clapotis sonores d'un léger ressac contre les flancs bordés de bois des barques des pêcheurs qui dansent sur les flots azurés et bien calmes.
Tapas diverses de produits maritimes fraîchement péchés, friture de petits poissons de couleur miel au goût inimitable de la mer, calamars à la plancha et sardines grillées rehaussées d'une persillade relevée, un petit rosé pierreux nous tient compagnie l'espace d'un moment.
Franckie profite de cet instant pour mettre en batterie son portable et surfe avec allégresse et enthousiasme pour organiser notre future destination du soir et grâce aux talents polyglottes de Didier notre installation pour les 2 prochaines nuits est assurée et c'est donc l'esprit tranquille que nous allons découvrir pour certains le site de vol de San Pere.
Les choses ont changé depuis notre dernière visite et si la route sinueuse nous rapproche du site, une barrière empêche d'accéder , il faut continuer à pied pour finalement découvrir une petite pente caillouteuse bien à l'abri de l'arête rocheuse qui délimite les deux cotés du cap Creus. La marche n'est pas très longue mais suffisante pour arriver sur place bien transpirants ce qui n'est rien comparés à Serge écrasé par son sac dégoulinant de sueur mais qui n'attend pas pour autant à s'organiser pour décoller le plus tôt possible. Le drapeau Catalan est misérablement encalminé à la hampe du poteau installé soit pour indiquer la force du vent soit rappeler aux visiteurs du site qu'ici nous sommes en Catalogne … qu'on se le dise. C'est à tour de rôle que l'on décolle, Didier fermant la marche le Dieu Eole compatissant nous assure sa bienveillance en nous adressant des brises favorables. Le site est magique car il s'étend sur l'arête rocheuse du cap comme un rempart et divise en deux l'espace dans lequel nos arabesques entrecroisées dans un ciel de couleur bleu opale, lumière déclinante qui illumine la roche ocre, contraste avec le coté Nord-Est noir d'ombre où s'érige presque au sommet un monastère d'allure médiévale soulignant la rigueur du lieu.
C'est une verte prairie le long de la route, qui après trois quarts d'heure de vol nous accueille, seule ombre au tableau une odeur pestilentielle et tenace dont l'origine d'un lisier de porc fraîchement étendu dans les champs environnants en est la cause;Serge décide de laisser le pliage des voiles à Franckie et Didier, n'est-il pas vrai que nous avons une rotation à faire pour récupérer la voiture laissée là-haut.
A suivre....

Francis Bourgogne

Nombre de messages : 113
Localisation : Nyons
Date d'inscription : 04/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  Berchouet le 9/11/2014, 11:48

avatar
Berchouet

Nombre de messages : 3231
Age : 61
Localisation : Courthezon (0six 49 45 drome 45)
Date d'inscription : 11/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  Peter le 9/11/2014, 11:57


La suite, la suite!!!!
avatar
Peter

Nombre de messages : 2042
Age : 63
Localisation : Sainte Jalle: fixe 0475.27.35.07 port. 06.37.65.80.43
Date d'inscription : 11/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  did82 le 9/11/2014, 12:52

La verve Tolstoienne appliquée a notre escapade iberique est tout a fait exquise, meme si j'en connais le fond j'ai hate d'en savourer la forme...
LA SUITE!!!
avatar
did82

Nombre de messages : 1155
Age : 48
Localisation : mollans sur ouveze / 0610830565
Date d'inscription : 12/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Les tribulations suite

Message  Francis Bourgogne le 9/11/2014, 15:13

Les tribulations de 4 parapentistes en Espagne (suite)


Destination Ager au Sud-Ouest de Barcelone, l'autoroute s'effiloche plein sud, l'esprit encore illuminé par ce début d'aventure chemine, au gré des kilomètres, dans les errances intérieures propres à chacun.
De temps à autres des sons nasillards percent le silence des habitacles, nos radios sur la fréquence du club sont pour l'instant notre seul lien, qui, évoque un sentiment sur le vol , un autre sur la façon d'envisager la suite , tous ensemble reconnaissant le bien fondé de cette halte gastronomique .
Le trafic s'intensifie à l'approche de la grande ville catalane, la nuit est tombée, les phares et toutes les illuminations de la ville proche comme un feu d'artifice évoquent la proximité de l'exubérance créative du génial Gaudi.
Ce n'est qu'au Sud de Barcelone qu'il faut bifurquer vers l'Ouest pour affronter des routes plus tortueuses, grâce à l'installation des GPS, un par voiture la chose est entendue, pourquoi faire une carte....Serge les yeux rivés sur son écran m'indique les différentes propositions de sa machine infernale à la voix numérique. Alternativement nous suivons Franckie et Didier, qui eux-mêmes nous suivent au détour d'un carrefour qui aboutit à un cul de sac.
La nuit s'est confortablement installée maintenant et les indications des GPS oscillent entre interrogation et direction erronée, après trois cents mètres tourner à gauche puis faites demi-tour dès que possible et cela pendant plus d'une heure.
Il se fait tard maintenant, les radios grésillent et d'un commun accord nous décidons de faire le point à la station de gas-oil la plus proche sans quoi le bivouac est assuré, à jeun, perspective qui ne réjouit pas l'estomac de Didier.
Notre homme High-Tech armé d'un ordinateur portable , d'un mobile avec gps incorporé plus un gps indépendant qui n'en fait qu'à sa tête se décide d'acheter à la station une bonne vielle carte type michelin qui a la particularité d'être étanche au cas nous devrions traverser les rivières à gué.
C'est le cœur léger que nous partons à la recherche d'un restaurant recommandé très gentiment par Sonia la jeune femme très typée , il ne lui manquait que les castagnettes au bout des doigts , un foulard rouge noué dans ses cheveux noirs un air de flamenco pour agrémenter son sourire accueillant.
Quelle déconvenue en suivant Franckie qui avait recueilli auprès de la belle les indications d'itinéraire de nous retrouver au milieu d'une zone industrielle sans âme
qui vive, sans restaurant bien sûr et nous retournons sur nos pas pour découvrir dans une rue un peu plus animée enfin, un restaurant aux  couleurs criardes style années 1970.
les néons crachent leur luminescence qui vous garantit un visage blafard.
L'heure est tardive mais nous sommes en Espagne, sans compter qu'un groupe de jeunes et d'adultes en tenue d'Halloween commence leur bacchanale nocturne. Le patron nous sert 4 bières Estella , Didier commande les « tapas » de circonstance et oh ! surprise si l'établissement n'était pas très engageant au premier abord, les assiettes étaient abondantes et dignes pour les gourmets que nous sommes.
Nous quittons la place, repus et prêts à affronter la route qui nous sépare d'Ager sans encore jeter un dernier coup d'oeil de reconnaissance à cet établissement.
2 heures de route plus tard nous nous engageons dans la ruelle qui à travers champs monte vers notre destination finale et c'est vers minuit que nous prenons possession de notre chambre à quatre lits. Seul je demeure, les 3 autres redescendent à la réception avaler une nouvelle bière , un grand panneau décore le bar, il dévoile le paysage que nous réserve le site D'Ager, je ne peux pas vous raconter les vols imaginaires de nos 3 noctambules je n'étais pas là.... à suivre

Francis Bourgogne

Nombre de messages : 113
Localisation : Nyons
Date d'inscription : 04/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  francky le 9/11/2014, 17:44

oui, Oui, la suite Francis !  :30:

et avec les images c'est encore mieux  

https://plus.google.com/101749916553385579866/stories/2579eea5-0ccc-3f22-955c-a45b64f4bc1e1497d222042?authkey
avatar
francky

Nombre de messages : 528
Localisation : Buis les Baronnies - 06 08 56 95 58
Date d'inscription : 29/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.guides-baronnies.com

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  jmvdbk le 9/11/2014, 20:36

Superbe  
tu es fichu Francis, on va t'emmener dans toutes les virées futures
pour le plaisir de lire ta prose raffinée


Note au modérateur de service : le récit de Francis mérite mieux que la rubrique "Sortie" ou il sera enterré très rapidement
il faut lui trouver une autre rubrique
avatar
jmvdbk
Administrateur

Nombre de messages : 6103
Localisation : Buis 06.51.22.98.27
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://la-berlue.fr/

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  clou de base le 9/11/2014, 22:58

 Bravo à toute l'équipe: les acteurs, le narrateur et les photographes...
avatar
clou de base

Nombre de messages : 1105
Localisation : Aubres 0645632686
Date d'inscription : 03/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  Gillou le 10/11/2014, 07:32

super photos !!!! bien sympa le coin....
avatar
Gillou

Nombre de messages : 3559
Age : 45
Localisation : Richerenches 0613728109
Date d'inscription : 11/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/zinourson

Revenir en haut Aller en bas

mdr Les tribulations suite

Message  Francis Bourgogne le 10/11/2014, 08:08

Je m'arrête de gribouiller voilà 2 heures que je suis par la pensée en votre compagnie , je n'ai pas le temps ce matin de mettre au mon brouillon , je le ferai ce soir en rentrant . Bonne journée à mes lecteurs qui sont trop aimables ; à bientôt

Francis Bourgogne

Nombre de messages : 113
Localisation : Nyons
Date d'inscription : 04/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Les tribulations suite

Message  Francis Bourgogne le 10/11/2014, 08:09

au propre, il manquait un mot

Francis Bourgogne

Nombre de messages : 113
Localisation : Nyons
Date d'inscription : 04/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  Berchouet le 10/11/2014, 11:15

au plaisir de te lire geek
avatar
Berchouet

Nombre de messages : 3231
Age : 61
Localisation : Courthezon (0six 49 45 drome 45)
Date d'inscription : 11/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  marc le 10/11/2014, 11:37

Vivement ce soir bounce bounce

_________________
Carpe diem
avatar
marc
Administrateur

Nombre de messages : 2082
Age : 65
Localisation : Vaison la Romaine 0651235865 0490362024
Date d'inscription : 29/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  mitch le 10/11/2014, 16:41

chouette virée,chouette narration,chouettes photos,merci de ce voyage vous êtes les meilleurs!!!!! un seul regret ,n'avoir pas été là.
A+ Mitch
avatar
mitch

Nombre de messages : 980
Age : 79
Localisation : aubignan
Date d'inscription : 11/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr les tribulations

Message  Francis Bourgogne le 10/11/2014, 20:04

Les Tribulations (suite)

Au loin un coq qui fait ses gammes, on croit distinguer un triolet quoique enroué, dans la cour intérieure un chien jappe, nous nous ébrouons après une nuit réparatrice.
Pendant qu'à tour de rôle nous usons de la salle de bain pour les ablutions matinales,un rapide coup d'oeil par la fenêtre confirme la beauté du paysage.
Un soleil darde ses rayons puissants sur l'élégante arête qui n'en finit pas de se développer d'Est en Ouest , les falaises calcaires maquillent d'un trait blanc éclatant les pentes vertes couvertes de chênes-verts, sur la droite le regard embrasse une large vallée où sommeillent quelques traînes de brume matinale.
Une salle pleine à craquer, conseil de guerre , tambour battant , des hommes en treillis armés jusqu'aux dents ripaillent, vino tinto, cochonnailles et tortillas épaisses comme des jambons décorent les tables, les mandibules au travail les histoires fusent au moins 50 chasseurs s'activent, prennent des forces ; le sanglier local n'a qu'à bien se tenir aujourd'hui....
De notre coté c'est plus calme, les portables et autres équipements sont de sortie, les projets de vols s'enchaînent à la vitesse grand V, rasp, paragliding, météo avec plafond et déjà nous voilà propulsés à des centaines de mètres au-dessus des montagnes, une tartine beurrée nappée de confiture dans une main, dans l'autre une tasse de café ou de thé pour faire glisser.

Francis Bourgogne

Nombre de messages : 113
Localisation : Nyons
Date d'inscription : 04/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr les tribulations

Message  Francis Bourgogne le 10/11/2014, 21:56

Il est encore tôt, une demi-heure suffit pour atteindre le sommet de la montagne qui culmine à 1600 m soit presque 1000m de dénivelé depuis notre lieu de villégiature.
Une visite du village d'Ager s'impose, volets clos, rues tortueuses et montantes bien entretenues, seuls les chats accroupis sagement le long des maisons endormies signalent la présence d'humanité.
Nous apprenons en lisant une pancarte qui annonce un site touristique fermé au public à cette période de l'année que la ville autrefois musulmane fût conquise au début de l'an 1ooo, convertie au Christianisme, devenue une ville médiévale ceinte de trois murailles, une basilique fortifiée au sommet du village symbolise la Puissance et la Gloire.....Nos regards se portent vers le Nord, le rêve s'estompe et se noie dans une brume tenace qui se développe et se transforme en une épaisse couche ouatée.
Mais vous connaissez le légendaire optimisme de Serge, ça va se lever....
Inutile de se presser, quelques emplettes au bureau de tabac du coin où l'on trouve fruits , légumes, jambon et fromage,( une idée pour notre président pour améliorer son chiffre d'affaire) un peu plus loin une boulangerie et voilà notre casse-croûte assuré.
La route s'élève à travers des pentes soutenues, une première crête suivie d'un plateau assez large qui vient buter sur une dernière pente rehaussée d'une paroi calcaire comme une parure fantasmatique au milieu des nuées qui se disloquent sous l'ardeur du soleil.
Serge a raison, ça se lève, c'est avec le cœur plein d'espoir et une volonté inébranlable à faire péter les plafonds, que nous atteignons le parking du décollage .
Imaginez ce relief qui s'étend sur 50 km, facile de faire des km, un soaring d'un bout à l'autre plus le retour et voilà 100 km de réalisés, le type qui enregistre les vols n'a qu'à bien se tenir, il semblerait qu'il soit chipoteur pour valider les performances de Serge et Francky.
Au Nord les Pyrénées qui découpent dans le lointain ses sommets du mont-Perdu en passant par le pic d'Aneto point culminant comme chacun sait, jusqu'au Canigou cerbère Oriental qui plonge dans la méditerranée.
Une vaste plaine au premier plan large et puissante où la chaleur s'accumule sur cette terre de couleur jaune teintée d'ocres agrémentée de reliefs en corniche qui viennent mourir dans les contreforts pyrénéens vers l'Est.
Les plans s'échafaudent, mes trois compères sont déjà en l'air chacun gardant pour soi ses réflexions, la détermination se lit sur les visages tendus, d'autres parapentistes arrivent, des voiles se déplient , corolles aux couleurs vives et lumineuses égayant un terrain caillouteux et lunaire.

Francis Bourgogne

Nombre de messages : 113
Localisation : Nyons
Date d'inscription : 04/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  Francis Bourgogne le 11/11/2014, 07:19

...

Francis Bourgogne

Nombre de messages : 113
Localisation : Nyons
Date d'inscription : 04/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Les tribulations suite n°5

Message  Francis Bourgogne le 11/11/2014, 08:32

Au Sud une mer de nuages compacte nous isole des soucis quotidiens, le ciel lavé de toutes impuretés et un soleil généreux nous rassurent.
Un bref regard à gauche, une magnifique biroute rouge carmin joufflue sous l'effet d'un petit vent laminaire se détache sur le fond bleu du ciel montagnard.
Constat horrible c'est Q .
Serge tout sourire , ça va s'arranger , il faut attendre , le soleil va faire son boulot et évacuer le manteau épais qui couvre la plaine.
Il n'a peur de rien Serge, accompagné dans ses réflexions par Francky et Didier, percer ce manteau est un jeu d'enfant, il suffit de prendre le point GPS et descendre à l'aveuglette pour retrouver la terre ferme et la visibilité.
C'est à travers ces cas de conscience que je mesure l'ampleur de mon inexpérience de parapentiste bien que 20 ans se soient écoulés depuis mes premiers vols. Mon seul outillage un vario que j'avais racheté à mon ami Bernard Gentil dont j'oublie très souvent d'activer la mis en route avant de décoller.
C'est toujours Q et les affres d'affronter ces couches-culotte s'éloignent Ouf…...
Pour faire passer le temps on lie connaissance avec des Français venus sur ce site grandiose et réputé, l'un d'eux nous raconte son vol d'hier dans les Pyrénées, une balade aérienne de 4 heures à plus de 4000m.
Didier et Francky regrettent leur saut de puce  hier à Roses, je le lis dans leurs yeux avides.
Ce n'est pas fini pour l'envie, en fait ce garçon est d'origine Allemande vivant à Foix et dans la foulée il nous raconte son plus beau vol en partant d'ici pour atteindre Organya .
Plafond au dessus du déco, crête suivie jusqu'à l'extrême limite, point bas en traversant l'immense plaine,un petit thermique enroulé sur la pointe d'un clocher suffisant pour taper un flanc de colline( Didier se reconnaîtra ) base d'une arête longue de 30 km, chevauchée aux oreilles , attiré par un cumulus noir et isolé bip.bip.bip....dès que les bips s'espacent les oreilles sont abandonnées, et ainsi de suite jusqu'à Organya, un peu plus de 100km pour les puristes.
Un bref regard en coin c'est toujours Q.

Francis Bourgogne

Nombre de messages : 113
Localisation : Nyons
Date d'inscription : 04/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  eric le 11/11/2014, 09:13

Y a pas de doutes, y a une plume! lol!
avatar
eric

Nombre de messages : 1292
Age : 61
Localisation : St Sauveur Gouvernet 04 75 27 31 99 /06 31 17 39 02
Date d'inscription : 11/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr episode n6

Message  Francis Bourgogne le 11/11/2014, 17:30

Qu'à cela ne tienne, on s'installe les pieds dans le vide pour savourer notre casse-croûte, Didier a donné le signal, un parapentiste tente un décollage à coté de nous, le réussit à l'encontre de tous les principes du vol libre, disparaît dans les limbes floconneuses au loin.
Le présage est favorable un autre suit le même chemin, s'évanouit à son tour dans le ciel encombré qui laisse cependant percer çà et là son mystère.
Un bi-placeur nous montre la marche à suivre, en prenant la direction opposée mais c'est tout plat avant de basculer sous le vent coté Sud.
Francky se prépare, dos à la voile, engage une course magistrale, la trajectoire est complexe, la direction du vent de travers complique la tache, après une ultime enjambée quitte enfin la terre et s'élance.
Didier motivé comme pas deux entreprend la même manœuvre, sa course est encore plus longue, parfaitement maîtrisée, un dernier rebond encore quelques foulées arrachées à la pesanteur à l'extrême limite prend son envol jusqu'au soir en montrant aux locaux l'endroit où ça tient.....
Serge médusé se rend compte qu'il ne peut pas assurer cette course à cause de son genou, renonce et m'aide pour qu'à mon tour je puisse rejoindre les volants.
Deux heures d'effort, une culbute évitée de justesse, traité sans ménagement mais à juste titre de bourrin, c'est à la nuit tombée que j'abdique après de vaines tentatives sur tous les secteurs du décollage qui est vaste.
C'est l'humiliation totale, de l'homme aérien sous une voile une lente métamorphose Kafkaienne m'a transformé en cloporte dégoulinant de transpiration exténué.
Nous redescendons en voiture, l'un dépité par son handicap physique, l'autre par son handicap technique.
Quatre bières San Miguel nous réunissent, puis quatre autres pour faire bonne mesure, une escale à notre nouvelle organisation pour la nuit qui vient,un repas devant le match de foot de la Ligua, Barcelone perd 1 à 0 après de multiples occasions en sa faveur, les femmes passionnées Espagnoles trépignent et hurlent, les hommes digèrent leur dessert à coups nous semblent-ils d'une petite gnôle locale.

Francis Bourgogne

Nombre de messages : 113
Localisation : Nyons
Date d'inscription : 04/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  Berchouet le 11/11/2014, 21:35

Peut être pas doué pour le parapente mais pour les récits ça va fort cheers
Merci Francisco
avatar
Berchouet

Nombre de messages : 3231
Age : 61
Localisation : Courthezon (0six 49 45 drome 45)
Date d'inscription : 11/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr fin

Message  Francis Bourgogne le 12/11/2014, 12:12

Nos chambres donnent sur la rue principale, aucune voiture ne passe, environnement propice pour passer une nuit sereine, que nenni des enfants s'amusent jusqu'à tard dans la nuit, depuis ce matin ils font griller des châtaignes , amandes et noix de saison sur des braseros de leur fabrication, à la clé quelques euros...
Des villageois participent à ses festivités nocturnes, les rumeurs emplissent la chambre,Serge dort du sommeil du juste, je n'ai jamais connu une personne avec un tel potentiel.
Les GPS finalement se sont adaptés, intégrés le jet-lag France Espagne, nous guident sans encombre jusqu'à Organya nouvelle destination aux conditions climatiques optimales.
C'est une petite ville ceinte de plusieurs montagnes dont les deux plus importantes orientées au Sud sont séparées par une cluse au fond de laquelle un torrent argenté et poissonneux sillonne la vallée.
Des boutiques ouvertes, un marché de fruits et légumes sur la place donnent un petit air d'arrière saison estivale, une terrasse, avec trois tonneaux en guise de table, sur laquelle nous jetons notre dévolu, café, thé, petites viennoiseries servis par un forban, front ceint d'un foulard façon corsaire, débardeur soulignant des épaules velues, l'air rébarbatif mais finalement charmant ;comme quoi !....
A l'intérieur une banque vitrée où s'exposent les tapas traditionnelles, au fond une grande cuisinière équipée d'une hotte pour absorber les senteurs de diverses fritures préparées par une femme qui s'active.
Mais trêve des agapes, la découverte du site nous appelle, c'est en  suivant une navette locale que nous atteignons le déco après plus d' une demi-heure de chemin cabossé.
C'est superbe, une corniche surplombe la vallée avec un dénivelé de 900 m, ça ressemble un peu à Garde-Grosse en plus vaste, soaring,balades dans les airs, ^pour les plus avertis des tas de possibilités de départs de cross, avis aux amateurs....
A tour de rôle nous décollons, soaring dans des conditions idéales, investigations prudentes des crêtes, poses et redécos pour certains.
Francky est le premier à s'extirper du bocal pour atteindre une colline qui offre ses pentes ensoleillées aux ascendances généreuses qui le propulsent tout à fait au sommet, Didier et Serge le suivent quelques instants plus tard, rejoignent des vautours qui enroulent un thermique et les accueillent avec un air dédaigneux défendant leur espace d'évolution.
Au moins deux heures de vol aujourd'hui, c'est avec la satisfaction du devoir accompli que nous nous retrouvons à siroter une bière chez le forban du coin.
Moyennant dix euros une navette m'a déposé pour récupérer la voiture, je ne les ai pas , ils font confiance je dois payer à la escola de parapente, ce que je fais dés mon retour.
Tout ça ne présente pas beaucoup d'intérêt, mais parfois les petites causes entraînent des grands effets.
Nous retournons ensemble dans le magasin bien équipé, ils vendent des casques maxplus, j'essaye le L il est parfait , Serge me suggère le M , il me va comme un gant,  j'aurais essayé le S il aurait été tout aussi à ma taille , j'ai une petite tête, dans mon crâne se bouscule les images du cerveau de Peter.
Didier explore le magasin, tombe en arrêt devant une petite doudoune en duvet de couleur verte flashie, s'enquiert du prix cent cinquante euros, rictus à peine voilé, Francky tâte la marchandise, en fait l'éloge, exprime ses analyses de technicien de la montagne habitué aux rigueurs climatiques.
Tempête dans le crâne de Didier, d'un coté une somme non négligeable qui s'ajoute à la dépense de notre séjour, de l'autre l'envie impérieuse de briller de tout ses feux sur nos décos et bousculer à tout jamais Gigi avec cette couleur qu'il affectionne.
Quoiqu'il en soit pour les futurs visiteurs, vous serez toujours bien accueillis à Organya, on leurs a laissé plus de trois cents euros, notre réputation est faite.
Carmen vient nous chercher, elle ne paye pas de mine Carmen, elle est propriétaire de tout le pâté de maisons qui surplombe l'attérro ; on peut garer los coches à proximité ce qui évite les portages inutiles pour nous installer pour la dernière nuit espagnole.
La météo ne s'améliore pas, Francky Didier et Serge armés de tous les outils informatiques explorent à travers une multitude d'applications l'endroit idoine pour notre dernier vol sur le chemin du retour.
Le plus fort, c'est qu'ils y arrivent au milieu d'éléments déchaînés, c'est au pays Cathare qu'ils ciblent un endroit tout petit du nom de Tuchan.
Les Pyrénées traversées nous offrent des paysages magnifiques, le soleil filtre à travers les brouillards qui s'évaporent, laissant place à une myriade de gouttelettes d'eau comme des rivières de diamants étincelants et parent les arbres aux couleurs mordorées.
Tuchan, pays Cathare au milieu des vignes qui arpentent les coteaux du Roussillon,
offre plusieurs sites.
C'est celui du château de Peyretuse qui est volable aujourd'hui compte tenu de la complexité des paysages.
Les vents dominants s'écartèlent en flux épars, seuls les locaux en comprennent la lecture. Le site est tout petit, deux cents mètres de dénivelé réservé à des pilotes confirmés, au dessus une arête profilée comme une proue de cuirassé sur laquelle des hommes autrefois construisirent un château inexpugnable.
Trois vautours enroulent un thermique, Didier déplie sa voile qui s'enroule sur elle-même sous l'effet d'un rouleau qui n'annonce rien de bon .
Mes pensées perplexes admirent cette volonté de prendre son essor dans un paysage dur avec lequel sec, ascétique et ténébreux il est en harmonie.
En effet, il s'envole, les conditions sont très dures, les fermetures s'ajoutent aux fermetures et c'est avec soulagement que nous le voyons se laisser glisser en fond de vallée pour se poser.
Nous chargeons nos parapentes dans les voitures et partons le récupérer, le vent devient violent des dusts secouent les chênes-verts, il était temps....
Ce vol est à l'image de ce pays Cathare, dur replié sur lui-même mais dont la beauté guerrière exprimée par l'édification de châteaux féodaux sur ces pitons rocheux marque à sa façon le génie humain.
Notre voyage prend fin, l'autoroute nous conduit à Orange où nous nous séparons, chacun éprouvant le sentiment de ces moments partagés lourds de signification lorsque l'osmose d'un groupe par magie prend forme, inspire les rapports humains.


Dernière édition par Francis Bourgogne le 13/11/2014, 19:59, édité 1 fois

Francis Bourgogne

Nombre de messages : 113
Localisation : Nyons
Date d'inscription : 04/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  jeanpierre le 12/11/2014, 12:54

Un feuilleton digne d'Eugène Sue,   ou plutôt d'Alexandre Dumas qui en son temps avait également écrit les tribulations de 4 potes sous le nom de : "Les trois mousquetaires".
Ici, vu la boisson dont les comparses ont bien abusé, le titre serait plutôt: "Les trois mousses qui désaltèrent"!

En tout cas, merci Francis pour cette lecture très distrayante.
avatar
jeanpierre

Nombre de messages : 1407
Age : 58
Localisation : Mirabel aux B 06 86 27 puis 45 81
Date d'inscription : 20/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  jmvdbk le 12/11/2014, 13:37

cheers bravo .... et merci pour ce bon moment de lecture
avatar
jmvdbk
Administrateur

Nombre de messages : 6103
Localisation : Buis 06.51.22.98.27
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://la-berlue.fr/

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  geo le 12/11/2014, 13:49

si j'avais su !! j'y serai bien retourné...
sans vouloir enfoncer le clou (certains comprendront)
je rajoute qques images à ce beau récit
vimeo.com/103695096
avatar
geo

Nombre de messages : 77
Localisation : sarrians 06 17 23 44 40
Date d'inscription : 15/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Les Tribulations de 4 parapentistes en Espagne 2014

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum