Mon premier triangle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mdr Mon premier triangle

Message  Tonio 74 le 15/4/2012, 00:02

En ces temps de printemps un peu humide, me reviennent ces souvenirs à l'odeur de lavande...... Ceci n'est que la deuxième partie de mon formidable récit de ce premier week-end d'octobre 2011. Plusieurs parapotes réussissaient le golden pour la première foie.

Décollage même lieu mais plus tôt. (NS)
13H30 prêt à décoller alors que tout le monde est au Souberand.

Je suis seul au monde.

Enfin non y’à Dédé, qui se met une grosse boite alors que je suis prêt a décollé.

Il ne répond pas, je me décroche, il est tout bleu, mal au dos, il dit que l’aérologie est terrible en me regardant avec un air bizarre…
Avec tous les potes à Soub ça fait deux feux oranges.
Je décolle rapidement, pas très rassuré… j’en rigole car je sais que tu vas bien André, c’est vrai que tu t’es bien tassé mon cochon… Jojo arrive pour tenter un Golden en Bi (ça, chez moi ça fait deux feux verts…quoi que…).
Cool, je vais l’attendre à la Roche. J’y vais rapidement depuis 1300 sur NS, tout droit jusqu'à Ubrieux ou je me fait taper, les conditions ne sont pas les même qu’hier.

Je pose sur les premiers plateaux sympas un peu dans la baston. Sensation toujours magique, et aujourd’hui ma cigarette prolonge mon vol plus que la veille ??
Jojo arrive super bas, il disparaît un moment de mon champs de vision et revient un peu plus tard, décalant un petit thermique dans la brise en vallée au dessus du village… trop classe. Il dépasse à peine le plateau de 50m et continue vers la kikinette… je le perds de vue.

Les conditions sont petites, notre Jojo se bat, explore chaque combes avec son Bi, mais on voit bien que ça rame pas bien haut…

Je repart à sa poursuite, les plateaux ne donnent pas, je continue et zone 30mn (c’est déjà bien long) sur le kiki, que je remonte difficilement face a la brise.
Je ne vois plus Jojo et me dis qu’on est plus à la fête…

Je me jette sur Banne très bas en visant le bas du verrou comme la veille mais oblique finalement sur les grandes ravinnes principales, au tiers du relief, surmontées d’un beau champ posable.
Je raccroches leur sommet et reste là plus d’une heure à zérotter en attendant le cycle. 1H de pure zérotage au raz du relief, j’ai un mental de fou et suis prêt à me battre jusqu’au bout mais j’ai très peu de marge et je suis prêt à posé a tout moment.
Les ravinnes sont bien orientées à la brise, ça tient sur 50/70m de largeur. Je reste là dans du tout petit : 45mn au moins, Je continue à découvrir le potentiel de mon Gun.

On parle souvent de vitesse max, de vol accéléré, mais dans les petites conditions c’est énorme. La voile à beaucoup d’énergie et elle la diffuse en planant à merveille. La Magus est dure aux commandes, elle cisaille les doigts mais se pilote sur 15cm de débattement donc au finale on est très précis, le tout avec un pilotage sellette qui doit être bien actif, en rythme avec le pendule induit par le vol, pour pouvoir déclencher du roulis sur cette voûte de 7.5 (!!) sans trop de mal. Bon là on tourne plutôt à plat…

Jojo à posé au pied de Banne et suit ma progression en sirotant un jus chez un pote. Persuadé que je vais le rejoindre, il sera témoin de ma persévérance à ce moment du vol, et l’écoute de ses messages, le soir sur mon téléphone me donnent encore aujourd’hui des petits frissons dans le bas du dos. Blue Sky man
Je ressort finalement dans cycle progressif en décalant doucement vers les falaises sommitales.
J’hallucine ! Un seul cycle me remonte au top. Ca devient bien consistant en haut et j’ai du mal à poser au sommet.
Je me trouvais coincé dans la basse couche tout ce temps. La différence de rendement d’une tranche à l’autre, est étonnante, même parfois à quelque dizaine de mètres d’écart seulement !!

Approche bien décalée sur le plateau, vent de face, un peu stressé du rouleau mais non. On peut se décaler un peu en arrière, le flux n’est pas décollé par le relief…

Je n’en reviens pas de m’en être sortit !!
Posé fumette après une telle bataille c’est de la bombe !
Photo, mangage..

La sensation de vent au déco est « fort et constant », on est à 1300, je me dis que le retour est gagné.

Confiant je prends mon temps.

Je re-décolle vers 17H. Le soleil commence à baisser, l’aérologie est encore très bonne sur Banne. En faisant quelques Waggas je contrôle mon aile et je vois une branchounette de rien du tout, épineuse, coincée dans une suspente de frein au bout de mon aile droite.
J’hésite, puis décide de décoller malgré tout. (En fait elle est là depuis la Roche)

C’est partit mon quiqui, ça monte bien jusqu’à 1500 et Bime ! Un petit bout d’aile au bord de la pompe, réouverture… et BiMe, tout coincé….. Mon bout d’aile a une forme bizarre et la Magus vire un peu à droite avec ce ch’ni…
J’essaye de régler le problème mais je m’aperçois vite que ça ne partira pas….Merdouille… Sur le moment je me dis que ça plane bien et je décide de transiter comme ça sur la Nible…
Je ne veux pas descendre poser à Banne car je suis déjà trop haut. Je pense pouvoir rentrer à Buis comme cela.
Mais face au vent la voile ne plane pas très bien et vire fort à droite.

Je fais toute la transition penché a fond à gauche, bras hauts, en rectifiant le cap à la commande de temps en temps.

Mon plané est pourri et je me fais appuyé dans le venturi du col.

Je pose bien malgré moi à la croisée des chemins, pile au sommet du col, mais en arrière d’un grand plateau en pente douce, avant une cassure plus nette, mais noyée dans la végétation.
Autour des sentiers, c’est le maquis, des buissons partout. Rien pour décoller et de l’air. Je pense à Gigi qui m’avait raconté cette expérience… « ouais ouais ça passe !! »

Je quitte la sellette et le lest pour une reconnaissance à pied.

Le terrain n’est vraiment pas idéal, surtout avec des suspentes fines….Pas de déco à la rupture de pente et le plateau est plein d’obstacles. De plus, avec une voile « normale » pas évident de le survoler dans le venturi de la brise. Je perd du temps, il est peut être 17h30 et je suis un peu en sursit là….à 1000m d’altitude, pas de réseaux, il faut re-décoller. Une voile trop perfo ajoute de la difficulté dans des moments comme ça.

J’ai finalement un gros coup de bol en arrachant ma voile en boule, entre des buissons, et à survoler ensuite tout le plateau à 1m sol, zigzaguant entre les arbres et marchand sur les buissons….. Ca passe juste, et la voile est bien ouverte de nouveaux….et j’économise 500m à pied avec le matos, dans le maquis.

Je commence enfin mon retour au bercail bien serein, avec en tête l’idée d’un final glide différent, une petite envie qui picote dans mon ventre.

La Nible remonte bien. Je reste un long moment au sommet. Ca ne monte plus mais ça tient. Je profite à fond. Le soleil baisse toujours il est presque 18H, la lumière sur Buis est très belle. Je glide sur le rocher sommital sans fin, ça sert à rien c’est juste trop bon.
Ma caisse est à Buis, heureux hasard d’une rencontre sur le déco. Je poserais donc à Buis mais ou ?

Le stade de foot n’a pas la saveur que mérite une telle journée.
L’aérologie est douce, à peine un reste de brise, je suis en forme, je poserais donc chez Jean- Marc et Lola, ce qui peut m’offrir un survole original de Buis en perspective !!

J’avance sur le Saint Julien, tranquille. Je suis bas mais ça porte bien. La brise se fait moins sentir quand on arrive sur la crête.
J’observe ce relief magique en me laissant descendre à sa hauteur, une face plein soleil, puis l’autre à l’ombre, quelques 360, un petit touch’ sur sa crête et je transite au dessus de Buis sur la grosse antenne, coté Ubrieux : Le plan de Leauze.

Je suis bas et j’observe Buis, la lumière est magnifique, l’aile file dans un air pure.

Je raccroche à l’antenne, et fait le tour en passant le plus prêt possible… irradié mais fun.

Le grand champ d’olivier juste en dessous est bien pentu. Il descend progressivement jusqu’à Buis. Je me le fais en Waggadoudou… C’est trop bon je me laisse descendre en raz motte en n’oubliant pas qu’à partir de maintenant, il n’y à plus d’attéro de secours….
Mon objectif est La Berlue qui se trouve au pied de ce relief, un peu décalé en arrière.
Je quitte donc le plan de Leauze qui zérotte à peine, enquille le chemin de « sans regret » en soaring et envoie les wings dans les oliviers !!
Je croise une maison isolée. Terrasse, piscine, je passe à 10m et les gens me saluent.
Je continue par la rue des « plates ». De plus en plus de maisons, des poteaux électriques, toujours rien pour poser et je descends toujours sur le flan de cette colline. Je cherche maintenant la maison de Christophe…Je la vois ! Je passe: pas de voitures, la télé est éteinte. Je bifurque enfin chez JM, les pieds dans le centre de Buis et ses ruelles. Il me reste peu de gaz pour préparer mon attero, mais je suis toujours resté conécté à ma cible, conscient d’avoir déjà passé le point de non retour depuis quelques longues minutes passées au raz des toits.

Il y a une grue dans la PTU, je l’effleure, envoie un dernier virage entre la colline et les maisons, et m’aligne pour une finale perturbée par un petit gradient. Pas facile de casser la finesse mais je péte la cible plein centre ! Les clôtures ne sont pas passées loin…
Lola est là, on est béat.

18H15

Petit Thé, je suis à 100m de ma caisse.

Le rêve éveillé commence et les images de vol défilent sans arrêt.

Une bonne journée comme ça et je plane bien trois ou quatre jours d’affilés.


Tonio 74

Nombre de messages : 336
Localisation : vielle eglise
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: Mon premier triangle

Message  jmvdbk le 15/4/2012, 08:27

cheers je l'attendais depuis longtemps ce récit
trop fort le Tonio

note aux kamikazes :
Lola a planté beaucoup d'arbres depuis
pour votre sécurité, merci de choisir un autre terrain pour poser

_________________
On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une
La berlue : l'étape des sportif et des rêveurs à Buis les Baronnies
avatar
jmvdbk
Administrateur

Nombre de messages : 6374
Localisation : Buis 06.51.22.98.27
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://la-berlue.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum