le vol dans les nuages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

mdr le vol dans les nuages

Message  vinc le 3/6/2008, 14:59

Salut salut,
je profite du petit récit de Franck pour aborder le point suivant : le vol dans les nuages.

Je ne parle pas là de rentrer - sortir en bordure d’un nuage mais bien du vol à l’intérieur.

Il est tentant, c’est vrai, lors d’un plafond insuffisant pour assurer une transition, de se dire qu’en partant de plus haut et en entrant dans le nuage voire en continuant mon chemin dedans, je vais assurer la suite du vol. Mais cette pratique est plus dangereuse qu’on ne le pense.

D’ailleurs j’aime bien dans le récit de Franck, l’expression Gourou pour parler de Jojo, car ce jour là, ils ont tout deux utilisé le vol en nuage pour avancer et/ou faire des plafs énormes.

Le risque de vrac et le stress :

Hormis le fait que ce soit strictement interdit, je prendrai juste pour exemple un fait arrivé début mai dont nous avons discuté avec JR, hier.

exemple : En vol à la limite d’un nuage qui de tant en tant me tirait à l’intérieur même avec les oreilles et accéléré à donf, un pilote sur la fréq FFVL annonce avoir vracqué et tiré le secours vers la montagne de Chamchaude. Je ne connaissais pas bien le coin, mais il me semblait bien y être aussi… devant cette montagne !!!!
Je me suis donc mis à chercher partout autour de moi sans rien voir.
Le pilote reprend sa radio qq secondes plus tard et dit qu’il a une voile rouge.
Je ne vois toujours rien, je dois sûrement me tromper, je décide de continuer ma route…

Le pilote en question, a fait secours suite à un vrac dans une turbulence soudaine… DANS le nuage. N’ayant pas de repère visuel, il aurait eu des difficultés à piloter sa fermeture, et l’absence de visibilité n’a fait qu’accentuer le stress et l’a incité à tirer très vite la poignée rouge ! Mais ce n’est pas fini : même dans un petit nuage pendu à son secours, il aurait mis un certains temps avant de pouvoir en sortir… et les minutes sont longues sans visibilité à entendre de temps en temps le vario biper !


Force de succion variable dans l’altitude et dans le temps :

La force de succion d’un nuage est extrêmement variable. Elle peut être très correcte encore 30 m sous la base et s’accélérer fortement à 10 m en dessous… alors à l’intérieur…
Cette force est variable selon l’activité, l’instabilité, etc, et dans le temps.
La hauteur du nuage, quand il est possible de la voir lorsque l’on est en dessous, n’est pas toujours un indicateur précis de la force, tout comme la couleur.
Je ne parle pas d’un +12m/s mais si vous êtes rien que dans du + 5 ou + 6 soudainement à 10 m de la base... et cela arrive même avec de petit nuages blancs ! ! Il faut alors savoir descendre à 8m/s et assez bas pour s’éloigner de la base…

Exemple : compet de St-Hilaire : une pilote habituée des compet depuis de nombreusessssss années volait dans la base des nuages lorsqu’elle s’est faite soudainement embarquer dans une aspiration trop importante par rapport à ses capacités techniques et physiques de descente rapide. Résultat : malgré ses 360° : sortie du nuage par un côté à 3600 m soit 500 m vertical dans la TMA de Chambéry ! Rien que ca !

Pour info en compet, lorsque l’on chemine au nuage pour aller vite, nous nous plaçons dès que possible en bordure et non en dessous, selon les conditions du moment et à celles à venir. ce serait dommage d'avoir à faire des oreilles ou des 360, tout de même ! ! Si les conditions sont vraiment fortes, tout le monde est en bordure ou loin sous le plaf. Cela permet d’avoir une porte de sortie efficace dans le bleu surtout si la force de succion augmente. Si un mec est aperçu à monter dans le nuage… il y a 90 % de chance en « A », pour qu’il soit dénoncé par un autre pilote et soit disqualifié.

Garder son cap dans le nuage :

Qu’on se le dise, il est clairement impossible d’arriver à garder son cap dans le nuage sans visibilité ni instrument contrairement à ce que dit Franck dans son récit. Le changement de cap est obligatoire et d’au moins 45 à 90° selon le temps passé dans le nuage.
Le pire étant de se placer dans le lit du vent et de la dérive du nuage sans s’en rendre compte… pas près de voir du bleu, l’pilote !

Conclu :

Même si cela peut être sympa de monter qq secondes dans le petit cum tout joli et seul, sachez que cela reste interdit.
Et que faire le plaf dans le nuage pour ressortir 1000 m au dessus ou cheminer dedans peut être dangereux selon le niveau de pilotage que la personne possède et ses capacités à résister à un stress éventuel.
Si le plaf n’est pas là pour partir en cross, ce sera pour une autre fois !



Vinc
avatar
vinc

Nombre de messages : 4890
Age : 36
Localisation : Pelonne 06 78 08 56 02
Date d'inscription : 06/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.baronnies-parapente.com

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: le vol dans les nuages

Message  Invité le 3/6/2008, 19:55

OK pour dire qu'il est toutafé impossible de garder son cap dans un nuage.
Vinc ce n'est pas de 45 ou 90 qu'on peut tourner, mais bien de 180° sans s'en rendre compte. On peut aussi tourner plus ou moins en rond. Difficile alors d'espérer sortir côté "bleu". On peut aussi se retrouver... côté relief sans l'avoir vu venir.
OK pour dire aussi que c'est une situation particulièrement stressante. On en perd ses moyens et tous les sens de l'orientation qui vont avec. C'est pour ça aussi qu'il est utile de trimbaler de quoi s'orienter, au cas où (compas, et plus encore GPS car l'usage d'une compas quand on est dans l'ouate, eh bin c'est pas évident !!!).
Dernier truc: dès qu'on se fait surprendre, il faut tout de suite réagir fort en envoyant du gros pour redescendre le plus vite possible. Il ne faut pas trainer en se disant que ça va finir par faiblir. Dès qu'on est dedans il faut tout faire pour redescendre rapidos (et pas aux "B", c'est probablement insuffisant) - plus on attend plus ce sera dur par la suite.

Perso j'ai testé une fois pour m'être fait recracher 800m plus haut dans un congestus vosgien à être resté 1 mn beaucoup trop attentiste et passif, eh bin je m'en souviens encore !!! :nuages:

a+
olm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: le vol dans les nuages

Message  eric le 4/6/2008, 14:25

Juste pour enfoncer le clou, ma modeste expérience m'a permis de verrifier l'autenticité et la pertinence du contenu des deux messages précédents .Et encore n'ont pas été évoqués la voile qui peut se tremper , se remplir de neige (à 1800m en septembre dernier vers Barcelonnette), givrer ( en Aout au Lachens), si on reste au chapitre cumulus.
avatar
eric

Nombre de messages : 1304
Age : 61
Localisation : St Sauveur Gouvernet 04 75 27 31 99 /06 31 17 39 02
Date d'inscription : 11/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mdr Re: le vol dans les nuages

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum